bagnolet4 bagnolet10 bagnolet10 bagnolet10

L'Actualité

Communiqués - 07/08/2014

Communiqué de presse

Communiqué de la ville de Bagnolet

Vendredi 1er août, en soirée, un incendie criminel s’est déclaré dans le bâtiment de la société « Emerson Networks », 124 avenue Gallieni, occupé depuis l’hiver dernier par le « Collectif des Baras ».

Après l’évacuation des occupants pour des raisons de sécurité, ces derniers n’ont pu réintégrer le site.

Une ordonnance d’expulsion du site avait été prononcée et autorisée depuis le 17 juillet dernier à la suite d’une décision de justice. Des représentants du collectif ont été reçus à plusieurs reprises depuis le 10 avril par les élus de Bagnolet et le Cabinet du Maire.

Dès le 14 avril, la municipalité de Bagnolet a demandé l’organisation d’une table ronde associant la commune de Montreuil et les services préfectoraux.
Elle a, en outre, précisé à la Préfecture que dans la mesure où il n’existait pas de projet immobilier sur le site considéré, l’expulsion aurait pu être suspendue.

Cela n’a pas été le choix de l’Etat.

La ville de Bagnolet, qui compte plus de 3000 demandeurs de logements sociaux ne peut ni reloger l’ensemble des personnes concernées, ni leur proposer, faute de moyens, un hébergement dans un équipement municipal.

Pour des raisons humanitaires, elle a pris en charge deux familles dont les enfants sont scolarisés et assure le stockage des affaires des personnes concernées.

La Ville de Montreuil et la Préfecture assument également le logement de deux familles avec enfants, les mineurs isolés étant pris en charge dans le cadre du dispositif prévu à cet effet.

Alors que le collectif occupait l’entrée de la Mairie depuis le samedi 2 Août, le Maire de Bagnolet a pris un arrêté demandant l’évacuation du parvis afin de garantir le libre accès des habitants et des agents communaux au Centre Administratif, ceci dans un but, notamment, de continuité du Service Public.

Les membres du collectif en ont été informés et invités à quitter les lieux. L’occupation se poursuivant, les forces de police ont procédé à l’évacuation du parvis de l’Hôtel de Ville.

La Ville de Bagnolet, comme de nombreuses collectivités territoriales, ne dispose pas de solution permettant le relogement des travailleurs migrants. L’Etat doit prendre ses responsabilités afin de trouver une solution à cette situation.

Retour