bagnolet9 bagnolet6 bagnolet12 bagnolet1

Actualité

Arrêté suspendant l'implantation des compteurs...

En savoir plus...

Les artistes Sangue et Sages comme des sauvages...

En savoir plus...

Journée des aidants à Bagnolet Participez à un après-midi dédié aux aidants...

En savoir plus...

Le Novotel de Bagnolet fête les 50 ans de la...

En savoir plus...

Accueil > Action municipale > La lettre du maire

La lettre du Maire

Bagnolet, le 11 juillet 2014

Madame, Monsieur,
Chers Bagnoletais,

Voilà trois mois, vous me faisiez majoritairement confiance avec une nouvelle équipe municipale pour diriger notre ville et je vous en remercie. Je veux aujourd’hui vous rendre compte des principales décisions qui ont été les nôtres, avec Mohamed Hakem, premier adjoint et l’ensemble de la majorité municipale depuis notre arrivée aux responsabilités.

Dès notre élection, nous avons dû prendre position sur la réforme des rythmes scolaires. Notre seul objectif a toujours été la préservation de l’intérêt de nos enfants. Comment mettre en place une telle réforme dans de bonnes conditions alors qu’aucune concertation n’avait été lancée par l’ancienne municipalité, avec la communauté éducative, les parents d’élèves et les services municipaux ?

Comment accepter cette réforme très coûteuse pour notre commune alors que de nombreuses écoles, très délabrées nécessitent des investissements financiers importants de notre part ? Comment proposer des activités extra-scolaires de qualité alors que notre ville souffre d’un endettement excessif ? J’ai personnellement fait valoir ces arguments auprès du ministre de l’Education nationale. Pourtant, et malgré une mobilisation politique, syndicale et citoyenne importante, l’Etat a décidé d’appliquer cette réforme à Bagnolet et a imposé de nouveaux horaires aux enseignants.

Durant l’année scolaire 2014/2015, les élèves auront donc classe les mercredis matin de 9h à 12h et les lundis, mardis, jeudis et vendredis de 9h à 12h et de 13h30 à 15h45. Les parents qui le souhaitent pourront donc venir chercher leurs enfants dès 15h45. Ceux qui resteront à l’école, de 15H45 à 16H30 bénéficieront d’un goûter équilibré.

Enfin, bien entendu, comme durant l’année scolaire qui vient de s’achever, les horaires de l’accueil matinal, des centres de loisirs et de l’étude resteront inchangés.

Dès notre arrivée aux responsabilités, nous avons également dû adopter le budget municipal. Malgré l’endettement massif hérité de l’ancienne municipalité et conformément à notre engagement, la municipalité de Bagnolet n’augmente pas les impôts : c’est une mesure de justice sociale quand le pouvoir d’achat de nombreux Bagnoletais se dégrade.

Le budget traduit, en revanche, nos priorités : mettre la jeunesse au cœur de notre action, permettre aux centres sociaux et culturels de bien accueillir tous les publics, encourager les initiatives culturelles qui favorisent l’émergence d’une vie locale animée et conviviale et enfin, donner au centre communal d’action sociale (CCAS) les moyens de venir en aide aux Bagnoletais les plus fragiles. Un effort supplémentaire sera fait pour augmenter le nombre de places en crèches et chez les assistantes maternelles.

Un audit vient d’être lancé sur la situation réelle des finances communales. Il devra nous éclairer sur les erreurs commises par le passé et guider nos choix pour le futur.

Dans tous les secteurs d’intervention de la ville de Bagnolet et pour toutes les politiques publiques municipales, notre souhait est, avant toute chose, de vous redonner la parole et de vous entendre. Cette concertation, nous vous la devons, si nous voulons réparer, ensemble, notre ville et exploiter toutes ses possibilités. C’est la raison pour laquelle, dès septembre, les conseils de quartier se réuniront à nouveau. Je vous invite d’ores et déjà à venir y participer massivement.

Davantage de concertation et davantage de transparence aussi : une commission de sélection des demandes de logements sociaux et une commission d’attribution des subventions aux associations ont été mises en place avec, à chaque fois, la participation des représentants de l’opposition municipale.

Enfin, depuis l’élection de mars dernier, nous avons dû prendre des décisions importantes pour faire reculer certains projets de constructions envisagés par l’ancienne municipalité, sans aucune concertation avec les habitants. Les projets de vente des équipements sportifs municipaux (parc des sports de la Briqueterie et gymnases Jean-Reneault et Politzer) sont abandonnés. J’ai aussi retiré le permis de construire accordé sur le site de la SERAP, en face du métro Gallieni, qui prévoyait la construction de plusieurs tours, avec une densité de population excessive. Il est également urgent de revoir le plan local d’urbanisme (PLU), actuellement très permissif : une procédure de révision sera engagée à la fin de cette année et des ateliers urbains seront mis en place. Vous serez largement invités à y participer.

J’ai également souhaité vous donner la parole avant de relancer le projet de renouvellement urbain (PRU), prévu dans les quartiers des Malassis et de la Noue. De la même façon, les projets de constructions prévus sur l’îlot Blanqui seront revus à la baisse pour préserver les espaces verts, la Bergerie et les équipements publics.

En effet, pour accompagner cette ville à visage plus humain, notre cadre de vie doit également être amélioré. Nous travaillons à l'embellissement et la sécurisation de nos espaces verts et, avec la communauté d'agglomération Est-Ensemble, à la mise en place d'une troisième collecte par semaine des ordures ménagères. La tranquillité publique, aux Coutures et à la Capsulerie par exemple, a été au cœur de nos échanges avec Monsieur Le Préfet de la Seine-Saint-Denis.

Rien de tout cela ne serait possible sans l’adhésion du personnel municipal qui fait preuve, chaque jour, d’un engagement sans faille pour remplir de façon remarquable ses importantes missions de service public. Je tiens à saluer et à remercier tous les agents de la ville.

Voilà, mes chers concitoyens, les quelques informations que je souhaitais porter à votre connaissance.

Je vous souhaite à toutes et à tous un bel été et d’excellentes vacances. Vous pouvez compter sur notre engagement et notre détermination.

Tony Di Martino
Le Maire